COURS D'HISTOIRE DE L'ART

« LES NOUVELLES CORPORÉITÉS » I SESSION 2 I 18h I EMA

Michel Ange -Creation d Adam Chapelle Sixtine entre 1508 et 1512

Ecole d'arts plastiques

Le 12/03/2019

À une époque marquée par une instabilité identitaire, de nouvelles corporalités se font jour, parfois réduites à la surface. La peau, en tant qu’enveloppe du corps, détermine les conditions de visibilité et de présence de l’homme. « Ce qu’il y a de plus profond en l’homme, c’est la peau En tant qu’il se connaît ». Paul Valéry, extrait de "L’Idée fixe" (1931).

La représentation du corps souffrant

L’esprit de la Contre-Réforme condamne les nus de la fresque de Michel-Ange dans la chapelle Sixtine. Dans le même temps, une nouvelle représentation du corps sacré se met en place, privilégiant l’adoration des plaies et des souffrances, notamment dans les tragédies de martyrs. Cette vulnérabilité s’exprime étrangement par un excès de chairs pour les peintres majeurs de l’école anglaise (Jenny Saville). Chez Francis Bacon la chair est vivante par les plaies que lui infligent ses débordements expressionnistes. Chez Lucian Freud, ce sont les traces du temps qui s’inscrivent indélébilement sur la surface de la peau.

Infos pratiques :

  • Lieu du cours : Ecoles Municipales Artistiques I 71 rue Camille-Groult  I 94400 Vitry-sur-Seine

    Par Alexandra Fau, historienne de l’art et commissaire d’exposition
    Les mardis à 18h I Gratuit sur inscription
    Renseignements I stephanie.airaud@macval.fr
    Cours ouverts à tous et inscription recommandée pour la session entière reservation@macval.fr I 01 43 91 64 20
    Pensez à bien vérifier le lieu de chaque cours

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer
  Janvier 2019  
L M Me J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31