Mobile Home

Aux EMA, une petite vitrine mobile, le Mobile Home. Y sont exposées des petites œuvres d’artistes contemporains.
Pour cette année 2016-2017, Emmanuel Régent, a choisi quatre artistes : Mai Tabakian, Marie Denis, A+A Cooren et Claude Gilli.

Mai Tabakian I Garden Sweet Garden I du 8 octobre au 12 décembre

« La plupart des œuvres de Mai Tabakian ouvre à une réjouissante pluralité des interprétations, l’artiste entretenant à plaisir les ambigüités, tant dans ce qu’il nous est donné à voir qu’à comprendre, lorsque nous en découvrons les titres. Que dire, par exemple, de ce qui compose son mystérieux « Garden sweet garden » : s’agit-il de fleurs dévorantes, de champignons vénéneux ? De visions hallucinatoires ou de plantes psychotropes susceptibles de les provoquer ? De confiseries géantes dignes de l’imagination de Willy Wonka, le héros du conte de Road Dalh ? 

La multiplicité des interprétations possibles, si ce n’est leur duplicité, se rapportant donc à l’intention, à la disposition d’esprit de celui qui regarde, suggère par là même l’idée freudienne d’une « rencontre inconsciente » entre l’artiste et le regardeur, dont l’œuvre fait médiation, rencontre qui, comme dans la rencontre amoureuse, opèrerait en amont de la conscience… Autrement dit, jouant des écarts entre l’explicite et l’implicite, dans ses entre-deux, ses allers retours, ses retournements, ses doutes, ses ellipses, Mai Tabakian s’amuse autant du non-dit que du déclaratif, de la représentation symbolique comme de la métaphore. » Marie Deparis-Yafil

Marie Denis I du 14 janvier au 3 mars

Marie Denis est née en 1972 à Bourg-Saint-Andéol, en Ardèche. Elle vit à Paris et travaille partout. Après des études à L'ENBA de Lyon, elle est pensionnaire à la Villa Médicis en 1999. Ses installations, sculptures et objets, sont conçus à partir de matériaux bruts ou détournés et se plaisent à détourner les règles, repères et savoir-faire pour les poétiser. « Ma pratique se nourrit de toutes les stimulations, les impressions vives, irrationnelles et concrètes de la vie, qui sont pour moi comme l'huître fait sa perle : Un accident qui produit un enchantement ». Son œuvre est sculpturale, et « les règnes » de la nature en sont le fils d’Ariane. Ses installations, sculptures et objets se plaisent à détourner les règles et savoir-faire, pour les poétiser. Marie Denis est représentée par la Galerie Alberta Pane.

A+A Cooren Design Studio I du 11 mars au 21 avril

A+A Cooren est un studio de design franco-japonais basé à Paris par le couple Aki & Arnaud Cooren en 1999. Il dessine dans le domaine du luminaire, du meuble, de l'aménagement intérieur et est caractérisé par un design sobre et poétique dont les racines sont clairement japonaises et nordiques. Certaines de leurs pièces font partie de la collection des Fonds National d'Art Contemporain et Fonds Municipal d'Art Contemporain de la Ville de Paris, et son exposées dans plusieurs villes du monde. www.apluscororen.com 

Claude Gilli I du 26 avril au 30 juin

"Claude Gilli né à Nice le 15 Septembre 1938 dans une famille dont les origines niçoises remontent au XVème siècle est un cas à part dans l’histoire d’une école dont l’étiquette n’a jamais adhéré à aucun de ses participants. Gilli fut à la source même de ce bouillonnement des sixties développant au contact des premiers artistes francs-tireurs niçois son propre langage. Un univers qui le rapproche plus du Pop art que de tout autre mouvement. Mais à l’instar de ses congénères Claude entra dans la légende par la petite porte, celle de l’école buissonnière, des bistrots où l’on refait le monde, celle de la rue, domaine élu du hasard et des rencontres." In "Art Côte d'Azur", Claude Gilli, le plus "pop" des artistes de l'Ecole de Nice.



Entrée libre I Hall des EMA I Heures d’ouverture des EMA
Ecoles Municipales Artistiques I 71 rue Camille-Groult I 94400 Vitry-sur-Seine.

Il n'y a pas d'actualités...

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer