Mobile Home 2020-2021

Aux EMA, une petite vitrine mobile, le Mobile Home. Y sont exposées des petites œuvres d’artistes contemporains.Pour l'année 2020-2021, Emmanuel Régent, a choisi quatre artistes : successivement, Christo et Jeanne-Claude, Gabriel Orozco et Jean-François Guillon.

Christo et Jeanne-Claude

Du septembre à décembre 2020

Œuvres exposées : Running Fence  et Surrounded Islands, Reproduction Taschen édition 1995, 30x23cm, contresigné à la main par les deux artistes.

Né en 1935 en Bulgarie, Christo Vladimirov Javacheff arrive à Paris en 1958. Il y rencontre et épouse Jeanne-Claude de Guillebon née à Casablanca au Maroc (1935/2008) avec qui il fera œuvre commune.

Christo et Jeanne-Claude pratiquent ensemble l’empaquetage comme symbole de prise de possession de l’espace et de l’éphémère en tant que dimension esthétique. En 1961, ils réalisent des empaquetages sur le port de Cologne puis assemblent à Paris en 1962, plus de 200 barils d’huile et d’essence pour exprimer leur refus du mur de Berlin. Comme César, Mimmo Rotella, Niki de Saint Phalle et Gérard Deschamps avant lui, Christo rejoint le groupe des nouveaux réalistes en 1963.

Les artistes considèrent procurer «une dimension sculpturale nouvelle» aux monuments qu’ils s’approprient, drapent, découpent et colorient.

«Nos projets sont des œuvres d’art in situ, ce ne sont pas des objets transportables. D’habitude une sculpture normale, qu’elle soit classique ou moderne, a son propre espace physique. D’une certaine façon cet espace appartient à la sculpture car il a été préparé pour elle. Nos projets touchent une sensibilité plus vaste, en fait ils s’approprient ou empruntent des espaces qui habituellement n’appartiennent pas à la sculpture.»

Gabriel Orozco

De janvier à mars 2021

Gabriel Orozco (américain/mexicain, né le 27 avril 1962 à Jalapa) est un peintre, un sculpteur et un photographe contemporain connu pour transformer les objets de tous les jours et explorer la frontière entre sphères publiques et privées. Né au Mexique, il étudie à l’Escuela Nacional de Arte Plásticas de Mexico City et au Círculo de Bellas Artes de Madrid. Les premières œuvres d’Orozco suivent les traditions des readymades de Marcel Duchamps. Cats and Watermelons présentent 11 boîtes de nourriture pour chats posées sur des pastèques et Yogurt Cap est une série de couvercles transparents aux bordures colorées.

L’intérêt d’Orozco pour la cartographie et les formes géométriques est évident dans Horses Running Endlessly (1995), Oval with Pendulum (1996) et The Atomists (1996), série de photographies découpées à partir de journaux recouverts de cercles et de lignes. Influencé par ses nombreux voyages et l’art traditionnel mexicain, Orozco crée des œuvres en terre cuite pour documenta XI en 2002 et interroge le rôle de l’artisanat dans un ensemble artistique. Le travail d’Orozco est exposé dans de nombreuses institutions internationales, comme la Biennale de Venise, le musée d'art moderne de Paris, le musée d’art contemporain de Los Angeles et la galerie Serpentine de Londres. Orozco vit et travaille à New York et à Mexico City.

Jean-François Guillon

De mars à juin 2021

Après des études aux Beaux-arts de Paris, Jean-François Guillon a développé dans les années 90 un travail de sculpture traitant de l’« en-deça » de l’écriture. Il crée avec Pierre Ardouvin et Véronique Boudier en 1994 le lieu d’exposition À l’écart à Montreuil, puis, en 1997 avec Jean-François Courtilat la galerie Ipso Facto à Nantes. En 1999, il obtient l’aide à la première exposition de la Délégation aux Arts Plastiques, et le texte fait irruption dans son travail en 2000. Il développe dans les années 2000 une production mettant en jeu le texte écrit : sculpture, dessins, installations, autant de poèmes visuels aléatoires, et dispositifs minimalistes, conçus à l’occasion d’expositions ou d’interventions in situ.
Il poursuit également un travail photographique autour du signe dans l’espace urbain, à mi-chemin entre signalétique et poétique (Choses lues, publié chez Manuella éditions, avec un texte d’Olivier Cadiot en 2008).

Il pratique la performance depuis une vingtaine d’années. En installant, déplaçant et rapprochant dans l’espace différents objets et mots, il propose des rapports de sens et de formes, autour des notions telles que temps et espace en se jouant avec humour de la figure du paradoxe et de l’absurdité de certaines formulations langagières. Ses dernières propositions dans ce domaine ont été présentées à la galerie Thaddaeus Ropac-Pantin à l’occasion de Jeune Création en 2016, à la galerie Laure Roynette (Paris), ou à l’occasion de la Nuit de la Philosophie successivement à l’école des Beaux-Arts de Paris, et à l’Unesco en 2018.

Entrée libre I Hall des EMA I Heures d’ouverture des EMA
Ecoles Municipales Artistiques I 71 rue Camille-Groult I 94400 Vitry-sur-Seine.

Il n'y a pas d'actualités...

Page publiée le 19 novembre 2015 - Mise à jour le 05 octobre 2020

71, rue Camille-Groult
94400 Vitry-sur-Seine
Tél. : 01 55 53 14 90

Les EMA sont fermées au public à partir du 30 octobre 2020.

Accueil téléphonique:
- Lundi et jeudi de 13h30 à 18h.
- Mardi, mercredi et vendredi de 9h à 18h.
- Samedi de 9h à 18h30.

Courriel