Mobile Home 2021-2022

Aux EMA, une petite vitrine mobile, le Mobile Home. Y sont exposées des petites œuvres d’artistes contemporains.

Erwan et Ronan Bouroullec

Diplomé de l’école nationale supérieure des arts décoratifs de Paris, Ronan Bouroullec, né en 1971, commence à travailler seul puis s’associe avec son frère Erwan Bouroullec, né en 1976, diplomé de l’école supérieure d’arts de Cergy-Pontoise.
En 1997, ils sont repérés par Cappellini, qui leur offre alors l’opportunité de réaliser leurs premiers projets de design industriel. Leur collaboration avec la Galerie kreo débute en 2000 ; laquelle leur dédie un an plus tard seulement une première exposition personnelle. En parallèle, Issey Miyake commande aux frères Bouroullec la conception de sa boutique parisienne, qui accueille sa dernière collection « A-Poc ». Par la suite, ils rencontrent Rolf Felhbaum, le président de Vitra, et imaginent pour la grande maison d’édition un nouveau système de bureau dénommé « Joyn » (2002). Riches de cette expérience avec Vitra, ils démultiplieront leurs collaborations : avec Artek, Alessi, Axor Hansgrohe, Cappellini, Established & Sons, Flos, Hay, Kettal, Kvadrat, Kartell, Glas Italia, Ligne Roset, Magis, Iitala, Mattiazzi, Mutina, Nani marquina, Samsung.
Leur travail embrasse un large champ de création, de la conception de mobilier à la joaillerie, aux projets architecturaux, de la tapisserie à l’échelle industrielle, des dessins aux vidéos et à la photographie. Les deux designers maintiennent depuis 2002, avec la Galerie kreo, une activité expérimentale qui est essentielle dans le développement de leur travail.
Les pièces de Ronan et Erwan Bouroullec sont désormais présentes dans les collections permanentes de nombreux musées internationaux tel le Centre Pompidou et le musée des Arts décoratifs à Paris, le MoMA à New York, l’Institut of Art de Chicago, le Design Museum à Londres, et le Musée Boijmans van Beuningen à Rotterdam.
Plusieurs expositions monographiques leur ont été également consacrées au Design Museum à Londres (2002), au Museum of Contemporary Art de Los Angeles (2004), au Vitra Design Museum (2012), au Centre Pompidou Metz (2011) puis au Museum of Contemporary Art à Chicago (2012-2013). En 2013, le musée des Arts décoratifs leur consacre une grande exposition.
Le service emblématique d'assiettes, plats et couverts “Ovale” édité par Alessi, a été dessinée par les deux frères.
"La collection “Ovale” se veut singulière et rustique. Nous sommes à la recherche d’une forme de délicatesse. Cet ensemble traite du repas, du déjeuner, du quotidien, il y a ici une volonté de simplicité".
Ronan & Erwan Bouroullec

Fabrice Hyber

Fabrice Hyber est né en 1961 à Luçon (Vendée), il vit et travaille à Paris. Dès ses débuts dans les années 80, puis en devenant l’un des plus jeunes lauréats du Lion d’Or de la Biennale de Venise en 1997, l’artiste a bénéficié d’une attention croissante sur la scène internationale. Il a exposé dans de nombreux lieux institutionnels en France et à l’étranger et a participé depuis plus de 20 ans à de très importantes manifestations artistiques internationales. Son oeuvre est présente dans des collections publiques et privées telles que le Centre Pompidou (France).
L’ensemble de l’oeuvre de Fabrice Hyber est conçu sous la forme d’un gigantesque rhizome qui se développe sur un principe d’échos. En procédant par accumulations, hybridations, mutations, l’artiste opère de constants glissements entre des domaines extrêmement divers. Chaque oeuvre n’est qu’une étape intermédiaire et évolutive de ce "work in progress" qui se répand comme une prolifération de la pensée, établissant des liens et des échanges qui donnent ensuite lieu à d’autres articulations. "Prothèse mentale qui prolonge la pensée par le corps" ou "entreprise mettant en réseau des individus, des idées et des savoir-faire", son oeuvre répond à de multiples définitions.

DES MURS ET DES COINGS-CONFITURE DE VILLE 1,2000
DES PRUNES ET DES AMANDES-CONFITURE DE VILLE 2,2000

Pot de confiture titré sur l’étiquette
Hauteur : 9 x 6 x 6 cm
"Dans les rues des villes au climat tempéré, les arbres sont décoratifs. D'où l'idée de les remplacer progressivement par des arbres fruitiers. Un arbre qui donne des feuilles, des fleurs et des fruits, c'est plus intéressant qu'un arbre à feuilles. Les arbres décoratifs sont là comme des images, tandis que les arbres fruitiers apportent de l'information."
Fabrice Hyber 

Page publiée le 19 novembre 2015 - Mise à jour le 14 avril 2022