Ensemble Kalyria // CONCERT REPORTÉ

Autour de César Franck ou histoire d’une filiation musicale

Conservatoire

Le 16/12/2022

Ce concert coïncidant quasiment jour pour jour avec le bicentenaire de la naissance de César Franck, l’ensemble Kalyria est particulièrement heureux de s’associer à l’événement en proposant ce programme imaginé autour de son magnifique quintette pour piano et cordes. L’idée d’y associer Franz Liszt et Ernest Chausson s’est présentée naturellement, le premier étant en quelque sorte une figure idéale pour le jeune César Franck et le second un des plus fervents disciples du Maître qu’il allait devenir... Par ailleurs il est intéressant de noter que les œuvres choisies ont été écrites quasiment au même moment.

  • Vendredi 16 décembre à 19h30

Ensemble KALYRIA

Né en 2021 d’un désir commun de conjuguer exigence dans le travail et bonheur de faire de la musique, l’Ensemble Kalyria est composé d’un piano et de quatre instruments à cordes, 2 violons un alto et un violoncelle. Duos, trios, quatuors et quintettes, oeuvres majeures ou musiques à découvrir, son répertoire est très éclectique. Curieux et enthousiastes, les musiciens de Kalyria ont à coeur de faire découvrir des oeuvres méconnues tout en jouant les chefs d’oeuvre incontournables du répertoire de la musique de chambre pour piano & cordes. Dans un monde en perpétuelle évolution, entre incertitudes menaces et crises diverses, la musique demeure plus que jamais un refuge et une raison de ne pas perdre espoir. Les émotions qu’elle transmet, le bonheur retrouvé de l’énergie et l’intensité du concert, tout ce qui nous avait tant manqué, nous sommes heureux de le faire vivre et de le partager à nouveau.

L’Ensemble KALYRIA est composé de :
Marie-Anne Mairesse & Pascale Meley, violons
Florian Voisin, alto
Alexandre Bernon, violoncelle
Isabelle Dubuis, piano.

 

Programme


Ernest CHAUSSON: (1855-1899)
Trio op.3 pour piano violon et violoncelle (1881)
Première oeuvre de musique de chambre éditée de son auteur, ce Trio est sans doute la plus marquée par l’influence de César Franck. L’aspect cyclique véritable « signature franckiste » est ici très affirmé et contribue à l’unité de ce trio aux proportions imposantes. Créée en avril 1822 l’oeuvre ne rencontra aucun succès et ne fut éditée qu’en 1919 à titre posthume.


Franz LISZT: (1811-1886)
 - Die Zelle in Nonnenwerth pour violon & piano
Pièce composée par Liszt pour chant et piano en 1841 sur un poème de Felix Lichnowsky puis qu’il transcrit vers 1881 avec plusieurs instrumentations dont cette version pour violon et piano. Le poème décrit le cloître de l’abbaye de Nonnenwerth, endroit qui était très cher à Liszt car il y avait séjourné avec Marie d’Agoult et leurs enfants avant que le couple ne se sépare.

- Romance oubliée pour alto & piano
La genèse de cette oeuvre est assez tortueuse, initialement pour chant et piano sous le titre « O pourquoi donc » cette mélodie ne fut publiée qu’à Moscou…puis arrangée pour piano seul avec le titre « romance » par le compositeur en 1848, et enfin réécrite pour alto & piano à l’intention de Hermann Ritter, célèbre altiste en 1881. C’est alors que Liszt ajoute la conclusion certainement inspirée par un extrait du « Harold en Italie » de Berlioz. Sous cette forme la pièce est transcrite dans 3 autres versions (violon, violoncelle et piano solo)
 


Entr’acte


César FRANCK: (1822-1890)
- Quintette pour piano et cordes en fa mineur (1879)
Oeuvre déterminante qui signe avec force le retour de Franck dans le domaine de la musique de chambre, genre qu’il n'avait abordé qu’une fois à l’âge de 18 ans avec plusieurs trios. Oeuvre aux vastes proportions et à l’intensité dramatique remarquable, ce quintette, bien que n’ayant pas remporté un succès immédiat, a indéniablement été une étape cruciale dans la production post-romantique de musique de chambre avec piano: en effet il est le maillon incontournable qui relie les chefs-d’oeuvres romantiques allemands que sont les quintettes de Schumann & Brahms avec les oeuvres françaises qui vont suivre, Fauré d’Indy Vierne ou Schmitt. Les trois mouvements sont contrastés, alternant introspection, fougue, rêverie et souffle épique. La construction de l’oeuvre, ambitieuse, s’appuie sur le procédé cyclique cher à Franck, avec la réaffirmation de thèmes communs tout au long de l’oeuvre.
 

Infos pratiques :

  • Entrée libre I Plateau des EMA
    71, rue Camille Groult
    Vitry-sur-Seine

Page publiée le 27/06/2012 - Mise à jour le 21/09/2021

Le calendrier ne peut s'afficher suite à une erreur.